• Qui suis-je ?

     

    Bonjour cher visiteur, chère visiteuse !

     

    Je suis l'auteur de ce blog. Je me présente ici à vous afin de vous en apprendre un peu plus sur moi, juste ce qu'il faut.

     

    Je me prénomme Laurent-Pierre mais d'aucuns ne cessent de m'appeler Pierre-Laurent dans le quotidien... et vraiment, j'adore ! Du coup, j'ai choisi de conserver l'inversion autant par jeu que par goût : elle touche en moi une part intime que je ne parviens toujours pas à définir. Elle m'évoque par contre clairement une forme d'élégance discrètement virile que j'aime incarner bien que je sois un homme au ressenti très féminin.

     

    Je vis actuellement à Bagnolet dans la banlieue Est de Paris. Je suis né et j'ai longtemps vécu en Bretagne. Comme la plupart des Bretons, j'ai une forte identité régionale. Je reste où que je sois très attaché à ma terre natale. Je me sens aussi relié aux autres nations celtes que sont la Galice, l'Irlande, l'Ecosse, les Cornouailles, le Pays de Galles et l'Île de Man : nous partageons tous la même culture ancestrale à la base. Les Celtes forment une grande famille internationale.

    Je suis Breton avant d'être Français dans mon cœur. Ce n'est pas un choix, c'est juste naturel. Je ne ressens aucune séparation avec les autres peuples de la Terre, j'ai simplement été élevé dans une contrée où l'océan Atlantique, le ciel bleu gris particulier si changeant et les légendes ont façonné en grande partie ma personnalité. Je marche sur mon chemin de vie entre pluie et soleil à l'intérieur, jamais dans un état d'esprit complet, ni dans un autre. J'ai un tempérament mélancolique teinté d'optimisme, ce qui me rend réaliste et très lucide, grave, avec des éclats de joie fulgurants et une flamme intérieure qui peut être un feu dévorant ou un amas de braises prêt à s'éteindre. Peu importe les circonstances, une force vitale tenace ne me quitte jamais. Même au pire d'une situation, l'étincelle de vie couve toujours en moi sous les cendres, prête à redevenir flamme vive le moment venu. Ma relation naturelle avec la vie est plutôt poétique, pleine de subtilités comme des nuances de couleur jusqu'à l'infini ou presque. Du coup, je suis un homme très créatif : mon imagination n'a aucune limite. 

     

    Qui suis-je ?

    Phare de Kernevest à Saint-Philibert (Morbihan) où j'ai vécu toute ma jeunesse

     

    Professionnellement, je suis animateur socioculturel diplômé depuis mars 2002. J'ai travaillé dans le service social d'une mairie au contact de jeunes en difficultés pendant 6 mois avant d'exercer en institution auprès de personnes lourdement handicapées sur les plans mental et physique de février 2003 à décembre 2015. Une profonde empathie et une forte énergie sont exigées dans ce travail. Concrètement, ma mission est d'élaborer, organiser et diriger des activités variées dans un objectif éducatif et de loisir. La finalité est de faciliter l'intégration sociale des personnes dont je m'occupe. Parfois, en institution, je dois aussi aider les résidents les plus dépendants dans des situations quotidiennes telles que boire, manger ou s'habiller et parfois se laver. Toutefois, ma mission essentielle est d'animer des activités de loisir et de détente telles que les arts plastiques, les travaux manuels, ou plus axées sur le soin comme la musicothérapie. Je propose aussi des activités extérieures aux alentours de l'établissement et plus loin : promenades, sorties au café, visites de sites, courses, etc. Ma présence est également utilisée par mes employeurs comme un élément essentiel de médiation entre mes collègues et les publics accueillis, en particulier ceux handicapés dont je dois toujours m'assurer qu'ils ont reçu les soins adéquats et une attention suffisante.

    J'ai quitté mon ancien travail volontairement : mon employeur ne m'offrait aucune perspective d'évolution. Je voulais reprendre des études à l'université. Après sélection, j'ai été admis en rentrer directement en 3è année de psychologie. Mon souhait est de devenir soit art-thérapeute mais à l'étranger, le statut en France étant trop incertain et du coup le métier est mal rémunéré, soit psychologue clinicien ou psychologue du travail.

     

    Pour le reste, la vie a fait de moi un homme très original. Je ne corresponds pas du tout à l'image du type de la cinquantaine dont l'existence est confortable, bien rangée, conformiste. Je suis souvent perçu comme excentrique alors que je suis seulement plus libre que tant d'autres ! Je suis ce que je suis naturellement.

    J'ai fait beaucoup de choses étant plus jeune et j'ai tenté de mener à bien deux grands projets personnels qui ont avorté par un manque complet de confiance en moi alors. Cette lacune personnelle n'a cessé de contrecarrer ma progression dans l'existence jusqu'en 2008 où je me suis effondré. J'ai dû alors réviser en profondeur toutes les bases de ma vie. C'était une question fondamentale mais surtout VITALE au regard des circonstances.

    La spiritualité joue un rôle important pour moi depuis cette implosion. Je suis bouddhiste pratiquant (courant japonais) depuis 1988 mais ce n'est que 20 ans plus tard que l'éveil intérieur s'est produit... brutalement. Toutefois, j'ai appris à nourrir également ma sagesse avec d'autres types de croyance afin d'éviter tout sectarisme. Je marche depuis longtemps sur la voie très exigeante du progrès spirituel et humain rejetant fermement les dogmes et leur "prêt-à-croire" confortable et simpliste. Je préfère rester curieux, à l'écoute de ma vie et des autres. Je privilégie toujours l'expérience personnelle et les faits d'où qu'ils viennent. A mon avis, la véritable foi tire son essence autant de l'ouverture d'esprit que de l'individualité ; la foi authentique est essentiellement dynamique car curieuse. La vie m'a enseigné que la spiritualité était bien plus large que la religion qui, depuis des siècles, l'a bien souvent négligée.

     

    Je suis un homme authentique et doux mais ma démarche de relier le plus possible mon opinion à mon vécu et à la réalité me rend très ferme sur mes positions. Je n'aime guère les idéologues ! Autant dire qu'à notre époque, surtout en France, je souffre beaucoup d'entendre des opinions gratuites, abstraites, avancées comme autant de vérités alors qu'elles ignorent la complexité des situations de terrain ou la réinterprètent à leur guise. Cette corruption de la réflexion collective et de l'échange public concerne autant le domaine politique que la sphère philosophique, et particulièrement tout ce qui touche au développement personnel. Du coup, je me tiens éloigné des mouvements de pensée et des idées véhiculées par les uns et les autres car elles méconnaissent mes propres problématiques qui sont par nature uniques. Je me contente d'observer, de lire ou d'écouter ailleurs ce qui se dit sans jamais m'investir pleinement, par respect à mon égard. Esprit rebelle, je me concentre essentiellement sur la seule connexion qui vaille à mes yeux : le lien avec mon être intime, mon Grand Soi. La voie principale vers une ouverture parfaite au monde est là.

    Je progresse lentement sur mon chemin de vie. Mais au fil du temps, je deviens de plus en plus moi-même bien loin de celui que tant d'autres auraient voulu me voir rester dans leur propre intérêt évidemment. J'ai fermement décidé d'incarner le changement positif que je veux voir concrètement autour de moi bien que certains moments soient plus pénibles à vivre parfois. Ça implique pour moi de bâtir une véritable estime de soi, d'installer une paix intérieure durable et d'entretenir mon empathie naturelle mais en la gérant davantage à mon profit. A ma manière, j'ai entrepris de vivre ce que l'écrivain brésilien Paulo Coelho appelait dans son célébrissime roman L'alchimiste une légende personnelle, sauf que c'est MA légende personnelle. Dorénavant, mes mots expriment bien mieux mes vraies convictions et portent bien haut mes valeurs les plus intimes sur les pages du grand Livre de la Vie.

     

    Je vous remercie de votre attention et d'avoir pris le temps de lire ma mini-biographie. J'espère qu'elle vous a donné envie de rester en contact avec moi et de revenir sur mon blog.

     

    Bien à vous, amicalement ! smile

     

    PIERRE-LAURENT SISLEY